Maison d'édition , Académie, Conseil Rh

Mieux se comprendre et mieux comprendre les autres…

02.09.2018 Catalina Mariuta 0
Mieux se comprendre et mieux comprendre les autres…

 Mieux se comprendre et mieux comprendre les autres…

Cette idée fleurit dans toutes les propositions de formation ayant un lien de près ou de loin avec le développement des compétences personnelles et professionnelles – formations commerciales et de communication entre autres.

Mais pourquoi cette obsession ? Serions-nous devenus nos propres étrangers ? De nombreuses réponses sont possibles, mais toutes émergent d’une logique amplement partagée : pour avoir une relation saine et sincère avec son entourage, il est fondamental de se connaître, se comprendre et d’en faire de même avec les autres. Will Shutz (psychologue américain spécialiste des comportements et créateur du programme L’élément humain) appelle cela « la conscience de soi » et définit cette étape comme la première d’un processus amenant au bien-être individuel en groupe. En effet, toute méconnaissance de soi constitue un risque potentiel inconscient de fermeture à la relation à l’autre : si je ne connais pas bien mes mécanismes de fonctionnement, comment puis-je m’ouvrir complètement aux autres !?

 

Un modèle de personnalité simple et pratique basé sur l’observation des personnes en bonne santé psychique

 

Alors que les modèles de personnalité les plus célèbres (de CG. Jung, HJ. Eysenck, E. Kretschmer, F. Riemann et autres psychanalystes) se basent essentiellement sur l’observation des personnes cliniquement malades, le psychologue américain Pr. John G. Geier a développé un modèle de personnalité simple et pratique, sur la base d'études laborieuses portant sur le comportement des personnes en bonne santé, fondé sur le travail de William M. Marston (Emotions of Normal People, New York, 1928).

 

Ce dernier a établi un modèle de description des comportements sous deux perceptions :

  • « je perçois mon environnement comme étant favorable / non favorable »
  • « je me sens fort / moins fort dans cet environnement »
Dans le but de définir le comportement, W. M. Marston retient la notion de réaction de la personne en fonction de sa perception de l’environnement : a-t-il une réaction active ou passive ?

Ainsi, 4 styles de comportements apparaissent selon les axes suivants :

-   perception de l’environnement : hostile / amical

-   réaction face à l’environnement : réservée / assurée

 

 

« Le comportement de l'homme est fonction de la  personnalité et de l'environnement » - Kurt Lewin (psychologue américain d'origine allemande spécialisé dans la psychologie sociale et le comportementalisme)

 

Les 4 tendances comportementales, abrégées sous le nom de D.I.S.C., sont :

  • Dominant (D): entreprenant et déterminé, aime résoudre les problèmes et obtenir des résultats rapides ;
  • Influent (I): volubile et ouvert, aime convaincre et influencer les autres ;
  • Stable (S): aidant et coopératif, aime créer un environnement prévisible ;
  • Consciencieux (C): discipliné et attentionné, aime atteindre des standards élevés.

 

Le professeur John G. Geier, spécialiste en psychologie comportementale, s’est appuyé sur ces découvertes pour établir, dans les années 1970, un profil de personnalité décrivant 20 tendances comportementales différentes et observables.

En effet, personne ne manifeste seulement un comportement Dominant ou Stable ou Influent ou Consciencieux : nous correspondons tous à un assemblage des 4 styles de comportement. Ainsi, le modèle créé par John G. GEIER, nous propose 20 styles comportementaux possibles. Il n’y a évidemment pas de style parfait : aucun n’est idéal en toutes circonstances. Il ne faut pas les mêmes qualités pour une fonction de commercial ou pour faire de la recherche scientifique ! Chaque style comporte autant de qualités que delimites, qui ne résultent, en fait, que de l’utilisation excessive de qualités. Par exemple, la volubilité du style Influent peut être très appréciée, mais trop de volubilité peut fatiguer.  

Personne n’est rouge ou vert et aucun style de comportement n’est parfait

 

Les combinaisons de John G. GEIER dessinent le contour des comportements avec précision. Par exemple, une personne correspondant à la combinaison ID (Influent/Dominant) aura du courage pour expérimenter des nouvelles choses, une tendance à influencer son environnement mais, en même temps, sera enclin à parler beaucoup, à manquer de patience et à ignorer les détails. Alors qu’une personne correspondant à la combinaison DC (Dominant/Consciencieux) sera plutôt orientée vers les tâches, douée pour résoudre les problèmes mais, comme elle manquera d’empathie et manifestera très peu ses émotions, elle pourra être perçue comme dure.

 

Ce modèle est aujourd’hui développé et déployé par persolog® dans plus de 30 pays sous une version plus aboutie et en constante amélioration. Dans la continuité des travaux de John G. GEIER, persolog® propose des outils de profil de personnalité éprouvés scientifiquement et élaborés pour remplir les missions suivantes :

  • établir une cartographie de sa personnalité actuelle,
  • mettre à profit ses qualités personnelles,
  • améliorer ce qui, selon soi, constitue une faiblesse compte tenu de l’environnement dans lequel on évolue.

Cela signifie, qu’en plus de la méthode d’analyse apportée par William M. Marston et John G. Geier, persolog® établit une proposition d’utilisation des résultats, par l’établissement d’un plan d’actions, pour que le profil de personnalité ne constitue qu’un point de départ à une évolution souhaitée.

« Chez persolog®, l’évaluation doit nécessairement être suivie par une mise en action concrète » - Catalina MARIUTA (Master Trainer persolog®)

Au final, qu’est-ce que cette démarche peut m’apporter ?

 

D’une part, connaissant mes forces et faiblesses en lien avec le contexte, je serai en mesure d’identifier les situations dans lesquelles je me sentirai comme un poisson dans l’eau et celles où je me sentirai comme un lapin dans la lumière des phares.

D’autre part, conscient des situations que j’aurai à rencontrer, je pourrai travailler sur mes limites et progresser pour être prêt et serein quand elles se présenteront.

 

Ainsi, le modèle persolog® m’aura amené à mieux communiquer, à créer et entretenir de bonnes relations avec mes clients pour mieux vendre, à manager plus efficacement, anticiper et désamorcer les potentiels conflits avec moi-même et les autres, même améliorer l’éducation de mes enfants !

Quelles sont les options proposées par persolog®?

Plusieurs niveaux de maîtrise de la méthode sont envisageables. Alors qu’une envie de connaissances théoriques peut être satisfaite en se procurant facilement le livre L’abécédaire de la personnalité depuis le site, persolog® France propose des consultants certifiés pour répondre à un besoin concret. Il est également tout à fait possible d’accéder à la certification afin d’exercer, que ce soit au sein de sa propre organisation ou en tant que consultant externe.

Tous les renseignements se trouvent sur le site de persolog® France : www.persolog.fr.

 

Pour découvrir plus en détails le modèle de personnalité, persolog® vous invite à assister  gratuitement au prochain  atelier ICI

ou inscrivez- vous ici pour notre prochaine Certification au Modèle de Personnalité persolog® : http://www.persolog.de/fr/seminars/certification-au-modele-du-facteur-personnalite/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More topics on the blog:

Le Père Noël au microscope !

19. décembre 2018

On analyse souvent le comportement et les traits de personnalité des présidents, des artistes ou des sportifs. Aujourd’hui, on va se concentrer sur l’homme du moment, celui qui a comme ...Savoir plus

Le stress: sujet d’actualité dans le domaine de la formation

28. novembre 2018

Selon  une enquête de l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, les risques pour la santé et la sécurité au travail sont souvent le résultat de changements ...Savoir plus

Pourquoi nous ne sommes ni rouge, ni vert, ni aucune autre couleur

21. janvier 2019

Pourquoi nous ne sommes ni rouge, ni vert, ni aucune autre couleur Nous sommes habitués, dès le plus jeune âge, à recevoir des qualificatifs liés à notre identité : « tu es ...Savoir plus